2002 Nature, est un film 35 mm réalisé en images de synthèse 3D
par Bruce Krebs.
2002 NATURE


Ce film rend hommage à Arthur C. Clarke et Stanley Kubrick.
Ce n'est pas un film "pastiche".
Si parfois, quelques clins d'oeil visuels et sonores renvoient le spectateur vers ses souvenirs du film
"2001 - l'odyssée de l'espace".
ce ne sera pas tout à fait par hasard...
 
Ce court métrage commence par une canette de bière qui vole dans l'espace intersidéral...
Le titre du film est écrit sur la cannette...
Un navette spatiale percute en passant la cannette...
En suivant cette navette, nous découvrons qu'elle rejoint une station orbitale. Son esthétique est plus apparentée à une cocotte-minute qu'au design habituel de ce genre d'engin...
Le parking est plein! Ah! pas de chance...
Notre navette se pose sur la plate-forme arrière de la station orbitale... Derrière la navette, nous découvrons un énorme ventilateur qui tourne mollement sur lui-même...
Le pilote de la navette spatiale pose son engin avec douceur et accroche son véhicule au moyen d'un ancrage au "laser"...
Après avoir ouvert le cockpit, il s'élève grâce à un petit propulseur qu'il a dans le dos...
Mais il a oublié le plus important! Il replonge dans la cabine de pilotage, pour en ressortir chargé d'un gros cadeau...
Le voila qui se dirige vers la station, les bras chargés...
Tout d'un coup, il lâche son cadeau (qui continue son trajet en apesanteur), il se retourne et déclenche la fermeture de sa navette... (on ne saurait être trop prudent)...
Voila qui est parfait!
Le cosmonaute rattrape le cadeau qui avait poursuivit son trajet...
On entend grandir les bruits d'une fête qui se déroule à l'intérieur de la station...
... et se rapproche de l'entrée de la station orbitale. Cette entrée est protégée par un portique métallique.
Flonflon d'accordéon, orchestre vif, le public bat des mains et sans doute, à l'écoute du brouhaha, danse avec vigueur...
Cette entrée est flanquée d'un sapin ad-hoc fait de fers à béton, les boules de noël sont faites avec des engrenages et les guirlandes, des banderoles de sécurité...
Le pilote coince son cadeau entre deux montants du portique...
Sur la porte d'entrée, un dessin d'enfant a été collé. Ce dessin représente le père noël sur un traîneau, tiré par deux serfs. Ils ont tous un globe sur la tête...
Le pilote présente son passe-électronique... il l'insère dans le lecteur situé au-dessus d'un clavier...
Le cosmonaute tape son code personnel. Ce code est très long, il comporte une vingtaine de chiffres... (on ne saurait être trop prudent...)
Hélas! ce n'est pas le bon code! La porte s'illumine par intermittence, accompagnée d'une sirène bruyante...
Qu'a-t-elle de spéciale, cette carte? Le pilote l'inspecte avec minutie...
Il remet sa carte dans le lecteur et recompose son code interminable...
Le lecteur semble réfléchir. En l'écoutant, la mécanique, derrière cette porte, semble assez archaïque...
De nouveau la porte refuse la carte! mais cette fois-ci, elle rejette dans l'espace toutes les cartes qu'elle a pu déjà collecter...
Un ballet de cartes vole autour de l'astronaute. Il ne retrouve plus la sienne.
Non! il aurait mieux fallu garder son calme! Rageur, le pilote a asséné un méchant coup de poing au lecteur de carte électronique!...
... qui n'a pas bien apprécié ce mauvais traitement...
Le grand ventilateur s'arrête lentement, des énormes étincelles jaillissent du noyau central. Les pales du ventilateur repartent maintenant en sens inverse et s'accélèrent...
Le pilote découvre avec effroi son erreur!
A l'intérieur de la station orbitale, on continue à chanter et à rire...
Toutes les cartes qui virevoltaient autour de lui sont maintenant aspirées par le gros ventilateur...
L'astronaute, lui-même, est, à son tour, victime du ventilateur !..
Il a tout juste eu le temps d'attraper l'un des montants du portique... Les engrenages du "sapin de noël galactique" se décrochent de l'arbre, un par un... Le gros ventilateur continue à tourner de plus en plus vite!
Le cosmonaute ne peut plus résister à l'aspiration! Il cède et se voit emporté dans l'espace...
Miracle! Il a réussi à attraper l'une des hélices du ventilateur!
Le voila à califourchon sur la pale! Que fait-il?
Il essaye de se mettre debout!
Le pilote a actionné son propulseur personnel! Bonne idée!
Malheur! Sans doute que dans sa percussion avec l'hélice, le petit réacteur dorsal s'est abîmé! Il explose! Le spationaute est à nouveau attiré par le ventilateur!
Encore une fois, il réussit à s'agripper au ventilateur!...
Le spacionaute étudie de nouvelles possibilités... que va-t-il faire?..
Tout d'un coup, le cadeau qu'il avait coincé dans les montants du portique de la porte d'entrée, s'est décroché. Le cadeau est lui aussi aspiré!
Le cosmonaute, par chance, arrive à le sauver!..
Il déchire le papier d'emballage qui est aussitôt aspiré dans le vide intersidéral...
Voici le jouet de noël qu'il voulait offrir !...
Ce sont "Les animaux de la ferme" La vache, le chat, la tortue, le canard; le cochon, le chien, le cheval, le coq et le lapin...
Il appuie d'abord sur le bouton représentant le cochon (le cochon a des crocs...) Ce n'est pas du tout le son du cochon que le pilote de la navette spatiale entend!...
Le cosmonaute semble bien perplexe!
Le bouton se trémousse d'avant en arrière...
Le pilote enfonce les autres boutons... (La vache a des pis énormes, le canard a trois pattes, le chien a deux queues, la tortue a deux têtes, etc...)
Aucun de ces personnages ne ressemble à ceux que nous connaissons, ils semblent avoir muté. Les sons qui leurs sont attribués ne correspondent à rien... Le caméra s'éloigne de l'astronaute prisonnier du ventilateur...
Sur la station orbitale, la fête continue...
Du lecteur de cartes électroniques de la porte d'entrée, sort une dernière carte, qui vient se coller à l'objectif de la caméra, tandis qu'à l'intérieur de la station, on chante à tue-tête "le beau Danube bleu" de Johannes Strauss...



2002 Nature from Films Bruce Krebs on Vimeo.





Générique:
  • Durée du film : 6 min sans paroles.
  • Scénario, Infographie, Animation et Réalisation: Bruce Krebs.
  • Musique: Johannes Strauss ("le beau Danube bleu") et Bruce Krebs.
  • Kinescopage: Ancor, Jean-Paul Musso.
  • Production: Films Bruce Krebs.
  • Aides financières: Conseil Régionale du Poitou-Charentes et Conseil Général de Charente-Maritime.
    La distribution de ce film est assurée par l'Agence du court métrage
    77 rue des Cevennes, 75015 Paris.
    Formats de projection: video and 35mm

Le dossier "films de synthèse"


liste générale des films



Bruce Krebs,
9 ter rue Amelot, 17000 La Rochelle,
Charente Maritime, Poitou-Charentes, France, Europe.
Pour m'envoyer un E-mail:atelier.bruce.krebs@wanadoo.fr