Ce site présente l'histoire surprenante des sculptures réquisitionnées pendant la guerre de 39-45..."

La Rochelle :
Chronique d’une réquisition bien organisée.

Dès 1941, le commissariat à la mobilisation des métaux non ferreux réquisitionne toutes les statues de France pour en récupérer le métal. Ainsi, un nombre incroyable de statues municipales ont disparues de leurs socles à cette époque. Celles de La Rochelle n’échappèrent pas à la règle. 

7 novembre 1941

Le ministère de la production industrielle et du travail donne l’ordre à la municipalité de signaler les « statues et monuments en métal cuivreux » existant dans la commune...



L'ensemble de cette étude est téléchargeable (fichier PDF)
sur le site officiel de la ville de La Rochelle.
Voir le lien en bas de page.


1941 Les statues réquisitionnées

8 novembre 1941

La liste suivante est établie par les services de la ville:
  • Le buste de Réaumur, situé rue de la Noue,
  • Le buste de Fleuriau, ainsi que son bas-relief, situé dans la jardins du Muséum d’histoire naturelle,
  • Le buste de Napoléon III, situé au musée d’Orbigny-Bernon,
  • Le réverbère de la cour de l’Hotel de ville,
  • La statuette de Mercure qui orne la bureau du maire,
  • La statue de l’amiral Duperré,
  • La statue d’Eugène Fromentin,
  • La statue de Jean Guiton.
La statue "Le poilu" du monument aux morts de la guerre de 14-18 ne sera jamais mentionnée durant toutes ces années de guerre.


27 novembre 1941

Le maire, René Godard, demande au Préfet de pouvoir «faire effectuer des moulages des monuments et des bas-reliefs avant leur enlèvement».

Le réverbère de la cour de l’Hotel de ville
19 décembre 1941

Le comité institué au Commissariat Général des Beaux-Arts a arrêté définitivement la liste suivante :
  • Le buste de Réaumur, situé rue de la Noue,
  • Le buste de Fleuriau, ainsi que son bas-relief, situé dans la jardins du Muséum d’histoire naturelle,
  • Le buste de Napoléon III, situé au musée d’Orbigny-Bernon,
  • Le réverbère de la cour de l’Hotel de ville,
  • La statuette de Mercure qui orne le bureau du maire.
(La statue de l’amiral Duperré, celle d’Eugène Fromentin et celle de Jean Guiton ne sont pas réclamées.)

Le buste de Fleuriau de Bellevue
et son bas-relief avant 1942





Découvrez les rebondissements incroyables de cette histoire !
1942
1943
1944
1945
1946
1967
Les auteurs de cette étude remercient pour leurs participations:
  • La Direction des Affaires Culturelles de la ville de La Rochelle,
  • Les Archives Municipales de la ville de La Rochelle,
  • Les Archives Départementales de Charente-Maritime,
  • Le Service Départemental de l’Architecture et du Patrimoine,
  • Le FAR, Fonds Audiovisuel de Recherche (fonds Triguel)

Vous pouvez télécharger le dossier complet des sculptures de La Rochelle (PDF 12 Mégas) en cliquant sur l'image.
(durée du téléchargement : environ 1 minute)


Retour au site de Bruce Krebs