Le bateau ivre d'Arthur Rimbaud

une sculpture de Bruce Krebs

J'ai imaginé une coque de goélette sur les flancs duquel sont
évoqués, en écriture braille, des extraits du texte de Rimbaud
et accompagnés de bas-reliefs qui illustrent le poème.


Que raconte ce poème ?

Un navire, tiré par des haleurs, se retrouve « libéré » après une attaque d'indiens... Il rejoint joyeusement la mer et l'ivresse des grands espaces le gagne. Il navigue partout du nord au sud, connaît bientôt toutes les côtes, toutes les tempêtes. « (…) Et j'ai vu quelquefois ce que l'homme a cru voir ! »
Mais, épuisé après tant d'années de courses en mer, il souhaite regagner bientôt son ponton natal...

Le bateau "parle" à la première personne.
C’est la raison pour laquelle ce poème est aussi une allégorie du poète.
La figure de proue représente Rimbaud lui-même
puisque ce texte évoque « le bateau-poète ».


le poème commence comme ceci :
Comme je descendais des fleuves impassibles,
Je ne me sentis plus guidé par les haleurs :
Des Peaux-Rouges criards les avaient pris pour cibles,
Les ayant cloués nus aux poteaux de couleurs.




Parmi les bas-reliefs, on reconnaît plusieurs images :
haleurs, indiens, panthères, monstres marins, dorades,
bancs de poissons, serpents, nués d’oiseaux, nuages,
banquise, tempêtes, hippocampes, hippopotames…

Ces fresques sont descriptives et narratives. Ces images s’enchaînent joyeusement en suivant, malgré tout, le texte qui commence à la proue, se développe sur bâbord, la poupe et s’achève sur le flanc tribord.


Les hâleurs, l'attaque des indiens, la panthère...

...les monstres marins, les dorades, les hippopotames, les hippocampes…



Et j'ai rajouté un petit chat qui joue avec une pieuvre, à la poupe du bateau !


Dimensions :
Longueur : 50 cm , largeur : 16 cm, Hauteur : 20,5 cm .

C’est à l’occasion d’un concours de sculpture, dont le thème était « Le toucher », que j’ai imaginé cette sculpture "pour les aveugles". Une sculpture sur laquelle des textes en braille seraient mêlés à de nombreux petits bas-reliefs à toucher et à voir. J'avais choisis alors de représenter une gabare. Je lui ai préféré par la suite, une goélette. Voici mon premier croquis :



Dans le cadre du concours, j’ai pensé que les promeneurs aveugles seraient plus sensibles aux descriptions d’animaux et de végétations plutôt que des tempêtes en mer et mouvements atmosphériques…


Simulation 1
Projet d'une sculpture pour aveugle à découvrir par le toucher et la vue (pour ceux qui les accompagnent). Toucher les fresques et les textes en braille, et voir de près comme de loin. De près pour découvrir tous les bas-reliefs illustrant les détails de la narration et de loin pour observer cette coque abandonnée pleine de mystères.


Simulation 2
N’ayant pas été retenu en phase finale,

Ce concours m'a permis d'explorer une forme de sculpture inattendue...
 




Voulez-vous retourner versla galerie d'art contemporain?










 

Bruce Krebs, sculpteur
9 ter rue Amelot, 17 000 La Rochelle,
Charente Maritime, Poitou-Charentes, France, Europe.
Pour m'envoyer un E-mail:atelier.bruce.krebs@wanadoo.fr